• Actualités

Actualités

dimanche 08 avril 2018
Tout un monde sympathique !

A l'occasion des journées européennes des métiers d'art !
Carte blanche aux jeunes luthiers de Mirecourt



Parcours de formation avec Clémentine De Weerdt
Nyckelharpa, vielle à roue, violon ? Ces instruments marquent les trois grandes étapes de l’apprentissage de la lutherie pour Clémentine. C’est à Mirecourt, dans l’atelier de Jean-Claude Condi, que ses premiers copeaux donnèrent naissance à un nyckelharpa. Elle bénéficiera ensuite des enseignements des écoles de La Châtre (pays des Maîtres Sonneurs de George Sand), puis de Mirecourt…
Vielle à archet, violon à clavier : elle a finalement jeté son dévolu sur le nyckelharpa et travaille chez celui qui lui a transmis les premiers gestes de son métier. La boucle est bouclée ! Elle lève les voiles sur ces sympathiques instruments et nous raconte son cheminement…"

La relation entre le luthier et le musicien avec Yves Antoine Gachet et Michel Thouseau
C’est le souhait d’allier le travail du bois et la musique qui a conduit Yves Antoine Gachet à l’école nationale de lutherie de Mirecourt. Son diplôme en poche, il travaille ensuite dans différents ateliers en Angleterre et en Allemagne. Il s’installe dans le centre de la France pendant dix ans. De retour à Mirecourt depuis un an il y poursuit son activité. Il fabrique des instruments personnalisés, adaptés aux demande des musiciens : violons, altos, violoncelle mais aussi violes d’amour et instruments électroacoustiques. Il aime aussi fabriquer des contrebasses. Pour illustrer cette relation entre luthier et musicien, il nous invite à rencontrer le contrebassiste Michel Thousseau pour lequel il a travaillé.

Archet et contrebassine avec Alexis Charrondière
Après une formation en menuiserie et en restauration de meubles, Alexis Charondière à l’issue d’une mission à l’église de Bouxurulles rencontre par l’intermédiaire du maire de cette commune, Jean-Claude Condi, luthier et archetier à Mirecourt. Dans cet atelier, il découvre le métier d’archetier et décide d’entreprendre un apprentissage. Après deux ans de formation, il obtient son CAP d’archetier en 2017. Aujourd’hui il poursuit son activité au sein de l’atelier où il a été formé. Alexis a également exercé la fonction d’animateur lors de colonies de vacances. Pour nous, il a souhaité valoriser toutes ces compétences en proposant un atelier en direction des jeunes publics : Fabrique ta contrebassine !

A l'atelier du musée
12, Quai Lebreuil à Mirecourt
de 10h à 12h et de 14h à 18h
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Tous droits réservés © 2008-2016 - Musée de la Lutherie et de l'Archèterie Francçaises - Mirecourt - pinkdesign 2008