Historique des expositions


"Cordes en scène"


« Le plus grand violoncelle » entre en scène

L’instrument - sculpture emblématique – rejoint Mirecourt, berceau de la lutherie française.
Laissez-vous surprendre par l’impressionnant gabarit de l’instrument : pas moins de 7,50 mètres de haut ! Appréciez le jeu des courbes, des voûtes, des assemblages ! Pénétrez ensuite à l’intérieur pour une exploration sonore et lumineuse, intime et vivante.
Une exposition photographique vous retrace les différentes étapes de fabrication de cet instrument monumental !
Espace d’évasion et d’animation, « le plus grand violoncelle » vous invite à la découverte ludique d’un métier d’art : la lutherie.
L’Association de Recherche sur les Instruments de Musique Populaire (ARIMP) de Toulouse est à l’initiative de cette réalisation conçue et fabriquée en 1986 sous la direction de Christian Urbita, Maître luthier à Cordes-sur-Ciel, dans le Tarn. Il a été inauguré cette même année à l’occasion du Forum des Arts de l’Univers Scientifique et Technique (FAUST) à Toulouse. Exposé ensuite en France et à l’étranger, il rejoint enfin Mirecourt pour y être exposé définitivement.

Maison du Plus Grand Violoncelle
Cours Stanislas



Acoustiques ! Electriques ! Les instruments à cordes s’adaptent aux musiques actuelles !

Le Musée de la lutherie et de l’archèterie françaises vous propose de découvrir comment - du blues au jazz, de la pop au rock, du reggae à la world music - les luthiers et les musiciens œuvrent ensemble à la création et à la diffusion d’instruments et de styles musicaux autour desquels se réunissent des auditeurs de plus en plus nombreux. Plus précisément, comment nous sommes passés des instruments acoustiques aux instruments électro-amplifiées ! Une soixantaine de photographies d’artistes en scène illustrent cette « mise en scène » ouverte sur les musiques actuelles.
Pour compléter le parcours, des bornes d’écoute vous initient aux sonorités « propres », « saturées », « sales », aux sons chauds, froids ou « trafiqués » des guitares, basses et violons.

Maison du Plus Grand Violoncelle
Cours Stanislas

Pour en savoir plus vous pouvez télécharger l'aide à la visite

Télécharger le fichier aide_a_visite_cordes_en_scene_.pdf




Mirecourt, « scène » de la lutherie et de l’archèterie françaises

Violons, archets, guitares, mandolines… L’exposition de référence du Musée de la lutherie et de l’archèterie françaises vous invite à découvrir l’art de changer le bois en musique. Une sélection d’instruments à cordes illustre les différentes périodes et méthodes de production ainsi que leurs auteurs. Des artisans d’art, luthiers et archetiers de Mirecourt, ou issus de l’ « Ecole » de Mirecourt mais installés dans d’autres villes françaises ou à l’étranger : les hommes et les instruments ont voyagé dans le monde entier et avec eux la renommée de la ville.

Découvrez l’ « atelier de lutherie » animé par les élèves de l’Ecole Nationale de Lutherie chaque week-end en mai, juin et septembre et tous les jours en juillet et en août.

Musée de la Lutherie
32, rue du Général Leclerc

Pour en savoir plus, vous pouvez télcharger le journal du musée

Télécharger le fichier journal_du_musee_n1.pdf




Aux origines de la reproduction des sons : les instruments de musiques mécaniques

Une évolution mécanique et musicale proposée à la Maison de la Musique Mécanique de Mirecourt. Tous les orgues et instruments mécaniques présentés s’inscrivent dans la reproduction du son. Dès 1740, des esprits particulièrement ingénieux vont concevoir, inventer des systèmes, des mécanismes par lesquels on peut écouter de la musique sans s’entendre jouer. L’heure exquise de la délectation, du loisir de l’écoute de la musique est arrivée.
L’évolution des techniques offrira plus de nuances, plus de puissance et un avenir prometteur !


Maison de la Musique Mécanique
24, rue Chanzy

Tous droits réservés © 2008-2016 - Musée de la Lutherie et de l'Archèterie Francçaises - Mirecourt - pinkdesign 2008